LE PROTENCULE

Réalisation : EKO LSA

Musique : EKO LSA
Lyrics : EKO LSA

Arrangements : TYLER BANI

Album : ERROR 404 / ARTEMUS RECORDS 2011

LE PROTENCULE

 

Bacchus !

Mon inspiration vient souvent pendant la nuit,

A l’heure où tout le monde dort, je me pose devant l’ordi,

Va savoir pourquoi mais ça se passe toujours comme ça,

2h49 je n’suis toujours pas dans mes draps,

 

La plupart des gens normaux, dorment pendant la nuit,

Moi je fais parti de ceux qui n’ont pas du tout la même vie,

Franch’ment ça m’arrange pas, la journée j’suis fatigué,

Et rares sont les jours où, je profite de la matinée,

 

Quelle joie, de voir le soleil se lever,

A l’heure où tu te lèves et ben moi j’vais me coucher,

J’suis un être décalé, a bio rythme déréglé,

Le soir je surfe sur internet, j’ai délaissé les bras d’Morphée,

 

Ma copine à depuis longtemps jeté l’éponge,

Le matin quand elle se lève pour bosser c’est là qu’je plonge,

Dans la phase la plus planante de mon début de journée,

Quittons le côté gauche du lit pour dans le centre aller s’vautrer

 

 

J’emmerde le protocole et l’protencule, dès le départ, sans préambule

J’emmerde le protocole et l’protencule, si t’es fragile, achète du papier bulle                (x 2)

 

 

Ne vous méprenez pas je n’suis pas un paresseux,

Même quand j’me couche à l’aurore il faut savoir que je dors peu,

5 à 6 heures de sommeil par jour,

Pour le reste du temps, je travaille mes créations sont dans le four,

 

Comment je gagne ma vie, disons qu’j’suis débrouillard,

Je paye mes factures avec le revenu de mon art,

Je n’suis pas un assisté, que se calment les sarkosistes,

Je me contente du minimum, je n’ai pas un salaire de ministre,

 

Pas de mec de mon âge, ont déjà un crédit sur le dos,

Devenir propriétaire franch’ment ce n’était pas mon credo,

Ma situation est tout sauf stable,

Je ne fais pas de projet, désolé je suis instable,

 

Je vis au jour le jour, c’est mon choix ne t’en fais pas,

Je veux, profiter sur terre, rien à foutre de l’au-delà,

La retraite, ha ha, pas la peine de m’en parler,

C’qui m’intéresse c’est le présent tant qu’j’ai la forme et la santé,

 

 

J’emmerde le protocole et l’protencule, dès le départ, sans préambule

J’emmerde le protocole et l’protencule, si t’es fragile, achète du papier bulle                (x 2)

 

 

 

 

 

Tu ne me verras, plus jamais bosser pour un,         patron

J’ai un problème avec l’autorité, désolé je suis un con,

Obligé de vouvoyer un connard qui m’tutoyait

Je n’aime pas faire des courbettes, je suis le pire des employés,

 

Le monde du travail n’est franch’ment pas fait pour moi,

J’ai croisé trop de faux culs dans les couloirs de chaque emploi,

Que j’ai eu dans le passé, un jour j’ai dit c’est terminé,

Je serai mon propre patron comme ça personne va me faire chier

 

J’emmerde le protencole, car le pro t’encule,

Si tu n’as pas de vaseline, comment veux-tu que je t’encule,

Aucun rapport avec le reste de la chanson,

C’est juste un p’tit cracking, ça m’fait marrer de faire le con,

 

Y’a d’la joie, de la tristesse, du sérieux, de la connerie,

Tout ces éléments s’trouvent en moi et font parti,

Intégrante de la nature, de l’être humain

Je me comporte comme un démon qui a gardé un cœur de sain,

 

 

J’emmerde le protocole et l’protencule, dès le départ, sans préambule

J’emmerde le protocole et l’protencule, si t’es fragile, achète du papier bulle                (x 2)

 

Share This
%d blogueurs aiment cette page :