Paroles / Lyrics ” Je plane ” Eko feat Resbina

Album : GRAFF Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Alain Schintu

JE PLANE

RESBINA – INTRO

Et je plane, et je plane,

Et je vole, et je vole,

 

COUPLET 1

Décontracté je le suis totalement

J’écoute la musique et je décolle fatalement

Je me f ixe peu à peu, sur le rythme et les battements.

de mon doigt sur ma cuisse, confirme mon isolement.

Je ne suis plus là, juste la musique et moi.

Calé au fond du canapé, je m’enfonce et je ne parle pas.

Ma perception des sons est telle que j’entends tout.

Nuage de fumée je suis le grand manitou.

Il m’entraîne, il m’emmène, me malmène, je me démène.

Je me concentre sur la mélodie garde le cap, mes antennes.

Sensorielles, forment des rimes grâce aux voyelles.

Augmentez la basse, envoyez-moi des décibels.

Mon esprit divague, il n’y à plus rien après  l’hashtag

Je suis ici ailleurs et l’herbe est sur la table.

Je prends de l’altitude, le rap est une prairie.

Je vous regarde d’en haut, je rigole et je souris.

 

RESBINA – REFRAIN

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

 

EKO – COUPLET 2

Spirale de lumière qui tourne je ferme les yeux.

Une multitude de couleurs me rapprochent tout près des dieux.

J’ai touché l’homme d’un doigt, chapèle Sixtine, Michel ange.

La création d’Adam, dans la fumée, drôle de mélange.

Tout à coup j’ouvre les yeux, je redescends sur la terre.

Si j’oublie de respirer, je serai vite en manque d’air.

Je dois me concentrer, car le produit est concentré.

J’ai pris la bouffée de trop, donc je dois me recentrer.

Écouter la musique me semble un bon moyen.

Je décompose les mots, les recompose avec soin.

Le capitaine crochet fait office de doyen.

J’ai le syndrome de Peter pan, la fée clochette est chez le voisin.

Tapote des pieds, tape le rythme dans tes mains.

Si ta bouche est pâteuse c’est que trop sec était le pain.

Une gorgée d’alcool, dans la gorge et je m’envole.

Me revoici dans les steppes de nouveau chez les Mongols.

 

RESBINA – REFRAIN

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

 

EKO – COUPLET 3

Si le test est salivaire, sans voiture sera l’hiver.

Dure de gagner son salaire,  à pied ou à dos de dromadaire.

Je me lève du canapé, la démarche à la Voldo.

Je plane dans mes  baskets pas au volant de ma Volvo.

Le bien-être se roula dans du papier entre deux doigts.

Il y a des jours comme ça, en soirée ou seul chez soi.

Un détour par la cuisine, je crois que l’homme est affamé.

Je fais le stock de Nutella et  je  retourne vite m’affaler.

Je m’affale je m’envole, a l’ombre des protocoles.

Dans les airs avec Éole,  impossible que je m’étiole.

Car, décontracté je l’étais totalement

J’écoutais la musique et je décollais fatalement

Je me suis fixé peu à peu, sur le rythme et les battements,

De mon doigt sur ma cuisse, confirmaient mon isolement.

Je ne suis plus là, juste la musique et moi.

Calé au fond du canapé, je m’enfonce et ne parle pas.

 

RESBINA –  REFRAIN

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je plane, et je plane,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

Et je vole, et je vole,

Calé au fond du canapé je m’enfonce et je ne parle pas

 

 

 

 

Share This
%d blogueurs aiment cette page :