Hélas

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Eko

HELAS

Couplet 1

Ça fait des mois que je ne t’ai pas vu.

C’est fou ce que le temps passe, mais nous avons survécu

Toutes ces soirées au téléphone, passées à t’imaginer

J’ai découvert le manque avec la certitude d’aimer.

Demain arrive enfin, le jour du départ.

Le calvaire touche à sa fin, nous serons réunis demain soir.

J’espère que moi aussi j’aurais ma mutation,

Pouvoir m’installer là-bas, j’imagine notre maison.

J’ai hâte de te revoir, c’est fou comme je me sens vivant.

Je pense à toi et je souris quand je vois passer des enfants.

Je repense à notre dernière conversation

Elle me semble si lointaine depuis que j’ai franchi l’horizon.

A l’embarquement, j’ai croisé le pilote de l’avion.

Sans faire exprès je l’ai bousculé, timidement j’ai dit pardon.

J’ai ressenti comme un drôle de sentiment

Jamais je n’aurai pensé qu’il nous tuerait en se suicidant

 

REFRAIN

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

 

Couplet 2

Au petit dèj il n’y avait plus de Nutella.

Juste de la confiture, maman sait bien que je n’aime pas ça.

Ce matin j’ai trainé, je voulais ne pas y aller

Je voulais rester au lit et puis c’est la fin de l’année.

D’ici une semaine, ça sera les grandes vacances.

Ma mère me dit que je traîne, que j’abuse de sa patience

Je veux rester à la maison mater des dessins animés.

Pas envie d’aller à l’école, je suis dégouté

Je me mets à hurler, à cause de ma grande sœur.

Elle zappe sur la télé, je crie ensuite je pleure.

Je sais très bien que maman va s’énerver.

Mais à ce petit jeu c’est toujours moi qui vais gagner.

On est dans la voiture, ça m’amuse ma sœur boude.

On arrive à l’école, je lui donne, un coup de coude

A la récré un motard est arrivé.

Il a levé le bras, et sur tout le monde il a tiré.

 

REFRAIN

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

 

Couplet 3

Hélas on ne peut que l’accepter

Ça me glace quand je commence à y penser

Non, inacceptable de tirer le rideau sur sa vie

A cause d’une seule personne et du fruit de sa folie

Et je pense à tout ces gens leurs familles leurs amis

J’aurai pu être à leur place quand le sort à dit fini

Tous réunis au même moment, au même endroit

Liés, par le même destin funeste, on ne sait pourquoi

Paix à toutes les victimes, ce n’est qu’un rap de plus.

Ecrit un jour de pluie, à l’ombre d’un abribus.

La vie continue tout comme le JT du vingt heure.

15 jours à l’antenne ensuite on changera de malheur.

Et je n’ai pas honte de le dire, c’est vrai parfois j’ai peur.

De disparaitre en un clin d’œil, tout ça avec stupeur.

Parler de fatalité ou parler de destin.

Force est de constater que la vie ne tient à rien.

 

REFRAIN

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

Qui sont ces gens qui se retrouvent au mauvais endroit

Au mauvais moment, l’espace d’un instant

J’imagine, j’aurai pu être à leur place.

Quand je cherche une logique à la vie je me dis hélas

 

Share This
%d blogueurs aiment cette page :