Cause i like that – Paroles / Lyrics

Cause i like that – Paroles / Lyrics

Cause i like that

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Eko

CAUSE I LIKE THAT

Couplet 1

Ah tu ne restes pas indifférent.

Ou bien indifférente la cause est simple je suis différent.

Je serai ton référent, je vais les tuer à coup de talent.

J’étais, je suis et je serai, l’été je vis, l’hiver je survivrai.

Enfant du soleil j’ai froid à 24 degrés.

Qui se frotte à mon art finit par se désintégrer.

J’ai l’art et la manière d’assoir mon savoir-faire.

Je pars libre comme l’air à boire j’ai soif d’hier.

C’est fou comme ils adulent le nivellement par le bas.

Nous étions des pitbulls aujourd’hui nous sommes nada.

Tous les soirs on s’emmerde, on fume de la merde.

On nous vend de la merde, on bouffe  de la merde.

On nous passe de la merde, on nous donne de la merde.

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde.

 

REFRAIN:

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde.

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

On nous passe de la merde, on nous donne de la merde.

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde.

 

Couplet 2

Putain pourtant j’en prends soin, mais je crois quand même que si je ne les porte pas.

Elles finiront dans le putain de même sale état.

Obsolescence programmée,  obéissance au marché.

Tes baskets se pètent au bout de 6 mois tu cours en racheter.

Et c’est pareil pour tout la qualité se fait rare.

Revient nous voir au magasin plus tard connard.

Tout le monde trouve ça normal, personne ne réagit.

Le profit est maximal, dur de stopper l’hémorragie.

Le prix des clopes augmente, les fumeurs ne s’arrêtent pas.

Le cv sort de l’imprimante, mais le chômeur ne travaille pas.

Ne trouve pas, ne s’en sort pas.

Et s’en prend plein la gueule par ceux qui parlent du RSA.

Le prix des cloppes augmente.

Les fumeurs ne s’arrêtent pas.

Le cv sort de l’imprimante.

Le chômeur ne travaille pas.

 

REFRAIN:

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

On nous passe de la merde, on nous donne de la merde,

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde

 

Couplet 3

Je finis mon texte totalement alcoolisé.

C’est à l’index que je tape mes maux sur mon clavier.

Encore une soirée à refaire le monde.

Rien à foutre d’un top model, je préfère une meuf ronde.

T’es bonne, mais, tu me casses les couilles.

Un caractère de merde, désolé tu sens la rouille.

Les relations humaines parfois deviennent malsaines.

Jamais une gueuse n’aura la classe d’une reine.

Tout ça pour dire, je préfère être seul.

Que mal accompagné, je te jure préfère être seul.

Rester ensemble, je me demande pourquoi.

Pourquoi se pourrir la vie, putain je demande pourquoi.

Si on s’enlise, je ne veux pas couler.

Lettre à Élise, jamais kiffé.

Si on s’enlise, je vais m’en aller.

Quoi qu’on en dise, je préfère me barrer.

 

REFRAIN:

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

On nous passe de la merde, on nous donne de la merde.

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde.

 

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde

Cause I like that, Hein, Hein

Cause I like that, Hein, Hein

On nous passe de la merde, on nous donne de la merde,

Pourquoi ne pas éliminer ceux qui fabriquent cette merde

 

 

 

 

OKBB – Paroles / Lyrics

OKBB – Paroles / Lyrics

OKBB

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko – Raziel / Compositeur musique : Eko

 OKBB

COUPLET1

OKBB (ok bébé) , laisse-moi-t’expliquer,

Comment je fonctionne, ça t’évitera de tout compliquer.

Déjà pour commencer efface même l’idée de me dominer.

C’est moi qui mène la danse, sens tu mes mains qui viennent de se poser.

J’aime les femmes de caractère, mais, sur le terrain je mène la guerre.

Ton plaisir j’en fais mon affaire, c’est moi qui commande, bienvenue sur mes terres.

Traite moi de macho, dans le lit t’es la femme je suis l’homme.

A chaque fois que tu t’enflammes, je suis le serpent qui ramène la pomme.

Soumise à la tentation, à chacune de mes actions.

Reprends ta respiration quand je t’étrangle avec passion.

Soumise à la tentation, de la plus douce des punitions

Reprends ta respiration quand je t’étreins avec passion.

Quand ton corps se cambre, que je te tire les cheveux.

Les cris qui raisonnent dans la pièce, sont les plus doux des aveux.

Je sais ce que tu veux, tu sais ce que je veux.

Si tu veux ce que tu veux, alors donne-moi ce que je veux.

 

REFRAIN:

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que dans mes mains tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

 

COUPLET 2 – RAZIEL

Confidences pour confidences, ma belle je t’admire quand tu danses.

On se regarde avec insistance, toi et moi il faut qu’on se fasse confiance.

J’empoigne fermement tes hanches,

Le sourire moqueur quand je vois les daleux quand tu te penches.

Viens sous ma Razmo-couette, tu verras ça sera chouette

On fera des galipettes, je t’attraperai même par les couettes.

Je laisserai parler les jaloux les haineux, viens sur mon matelas moelleux,

Je t’appellerai mon bijoux, mon petit, mon précieux.

Tes dessous sont affriolants, ça sera tantôt doux, tantôt violent.

Je serai factuel, sans pour autant jouer du violon.

On parlera des heures après l’amour, on se verra en secret.

Ambiance cosy, avec bougies, champagne et des petits fours.

On les laissera festoyer avec des faux-semblants, des faux discours.

Je sais que les autres te manquent, moi je te ferais bien l’amour.

De ton corps je veux connaitre tous les moindres contours.

J’ai l’air d’un aigle royal, pourtant j’ai le passif d’un vrai vautour.

 

REFRAIN:

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que dans mes mains tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

 

COUPLET 3 – EKO

Donne moi ta confiance, tu peux le faire n’hésites pas.

Je déteste la retenue, elle me repousse donc livre toi.

J’ai mis mon âme à nu, j’attends la même chose de toi.

De mémoire d’homme j’en suis certain, il n’y a pas de plaisir dans l’embarras.

De toi à moi je sais qu’il y a longtemps que t’attends ça.

On se tourne autour depuis un bail, ce soir c’est le moment crois moi.

Je vais te déguster, j’en salive déjà d’avance.

Je vais me délecter de ton nectar, je bande quand j’y pense.

Ma voix est douce mais dans le noir je serai dur.

Et si je te ramène chez toi ce n’est pas dit que je ne craque pas la voiture.

Ma voix est douce mais dans le noir je serai dur.

Si je te ramène chez toi, attendre sera une torture.

 

REFRAIN:

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

Il faudrait que dans mes mains tu t’abandonnes.

Si tu veux que je sois ton Homme.

 

 

 

 

 

Résistance – Paroles / Lyrics

Résistance – Paroles / Lyrics

Résistance

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : MFZ

RESISTANCE

COUPLET 1 – EKO

Au micro je me donne toujours à fond.

Toujours l’œil rivé vers l’horizon.

J’ai peu de temps pour mon art c’est la raison,

Pour  laquelle je ne sors pas, je reste à la maison.

Je m’impose tous les jours une discipline.

Je travaille, j’affute, j’aiguise la mine.

De mon stylo, que les syllabes boostent mon flow.

J’ai décidé d’exceller dans l’art de maitriser les mots.

Je ne suis pas le poisson, mais le capitaine Némo

C’est en sous-marin que je travaille mes mots.

Tu ne t’attendais pas au retour d’Eko.

Je débarque comme un nègre dans une teuf de fachos.

J’emmerde les racistes comme j’emmerde les idiots.

Si tu as voté marine tu es le pire des blaireaux.

La France me déçoit quand je regarde les infos.

Je lui clame à la gueule ce que je pense d’elle au micro.

 

REFRAIN – EKO

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je crée dans la souffrance, chaque rime me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je crée dans la souffrance, chaque rime me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

 

COUPLET 2 – Arom

Presque une vraie déclaration d’impôt, mais sur un faux compte.

Je suis ce paradoxe à demi pas, entre la colombe et le faucon.

Et même à vol d’oiseau la moindre parole envoie valser tout ce qu’il y a autour.

Chasse gardée, venus les plumer, en ces lieux nous sommes et le phénix et le vautour.

Oui  le destin, taillade au pif telle une balle perdue.

Les gilets sont des vraies carapaces de tortues.

Plein le dos de ce fardeau, attendre c’est trop long,

Où tout s’oppose, tous dos à dos.

On assiste à un ballet de perdrix et de corbeaux.

Prise de bec musclée entre piafs et autruches.

S’ils veulent nous sucrer notre miel, il faudra qu’ils se trouvent une autre ruche.

 

REFRAIN – EKO

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je crée dans la souffrance, chaque rime me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je crée dans la souffrance, chaque rime me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

 

COUPLET 3 – EKO

Alternance à droite, alternance à gauche.

Montons des barricades et crevons comme gavroche.

Au lieu de ça, on s’embrouille entre nous.

Ce n’est pas la faute des autres si l’état te prend tout.

Tu ne veux plus payer pour ceux qui ne bossent pas.

Ne perds jamais ton taff, qui paiera pour toi ?

Ces gens-là ces gens-là, tu n’as que ça à la bouche.

Personne ne braque ton frigo ou vient chez toi prendre une douche.

C’est avec tes impôts qu’on nourrit les sans-papiers.

Tu crois que sans immigrés tu n’aurais à payer.

Tu crois que sans chômeurs tu n’aurais rien à payer.

Tu crois que la CMU t’empêche de bien bouffer.

Mais je parle à un mur et quand je pense au futur.

Je vois que l’humanité est une belle pourriture.

Je prends soin des miens, prends soin des tiens.

Car demain on ne sait jamais je me battrai pour les miens.

 

COUPLET 4 – Arom

Chasse aux sorcières et aux riches,

Les perruches sortent enfin la tête de l’eau tel des flamants roses.

Si je m’envole avec le pactole, avant le générique de fin c’est que j’aurais bien joué mon rôle.

Du mal à digérer le mal subit, staphylocoques dans les boyaux.

Ils veulent tout nous faire avaler, ouais même les pigeons se prennent pour des aigles royaux.

Perte de vitesse, on est vraiment au point mort.

Dans leur cœur il fait un froid de canard, on se croirait vraiment au pôle nord.

 

REFRAIN

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je créé dans la souffrance, chaque rime me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

Je suis un résistant, je crèverai avec mon art.

Je créé dans la souffrance, chaque rime  me plante un dard.

C’est un crime quand j’écris, je m’efforce d’élever la barre.

Je rap pour ma suivie, c’est pour ça que je me couche tard

 

 

 

 

Where is my love – Paroles / Lyrics

Where is my love – Paroles / Lyrics

Where is my love ?

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Eko

WHERE IS MY LOVE

COUPLET 1

Je suis cet appart aux lumières tamisées

En plein hiver j’ai connu l’été

C’était, elle et lui dans la pièce enlacés

Un canapé vert, une fenêtre embuée

A l’aquarelle il a peint sur sa peau

Le temps d’une pause, des fleurs au pinceau

Dans cet air parfumé au papier d’Arménie

Admirant le corps nu de sa belle prêt de lui

Une pause, il la laisse repartir

Regarde, la peinture sous la douche s’évanouir

Elle le voit et lui dit rejoint moi

D’une voix douce il lui dit tourne-toi

L’un contre l’autre pour la énième fois

Dans le bas de son dos elle le sent et puis là

Du regard elle lui dit reprends-moi

Il but à ses lèvres  il lui dit, baisse-toi

 

REFRAIN:

Where is my love, tell me, where is my love, ho

I want love back in my walls

Where is my love, yeah, where is my love, ho

I want love back in my walls

 

COUPLET 2

Je suis cet appart aux lumières tamisées

Le printemps venu j’ai connu l’automne

Chacun de son côté télé canapé

Impossible de zapper cette humeur monotone

L’habitude fait que l’on se connaît mieux

Mais aussi qu’on dort plus qu’on ne baise dans le pieu

Plusieurs fois par jour au départ rappel toi

Et avec le temps une fois dans le mois

Le temps passe file s’en va

La libido elle ne revient pas

Une pause ils préfèrent repartir

Ils décident d’un break pour sauver leur avenir

C’est l’un contre l’autre pour la dernière fois

Dans le bas de son dos, elle le sent mais voilà

D’une voix douce elle lui dit, pas cette fois

Désolé mon amour maintenant retourne toi

 

REFRAIN:

Where is my love, tell me, where is my love, ho

I want love back in my walls

Where is my love, yeah, where is my love, ho

I want love back in my walls

 

COUPLET 3

Je suis cet appart aux lumières tamisées

Et en plein été j’ai connu l’hiver

Mes pièces sont vidées plus de canapé vert

Mes deux amoureux sont repartis vers

Une nouvelle vie, meilleure je l’espère

Chacun de son côté bien sur ça va de pair

Ils ont oublié les pinceaux l’aquarelle

Et seul dans mes murs,  maintenant je me rappelle

De ce soir d’hiver où j’ai connu l’été

C’était elle et moi dans la pièce enlacés

A la peinture    j’avais peint sur sa peau

Le temps d’une pause, des fleurs au pinceau

Dans cet air parfumé

J’admirai le corps nu de ma dame dans son lit

Dans cet air parfumé

Je pensais que ça serait comme ça toute la vie

 

REFRAIN:

Where is my love, tell me, where is my love, ho

I want love back in my walls

Where is my love, yeah, where is my love, ho

I want love back in my walls

 

 

 

 

Oubliez moi – Paroles / Lyrics

Oubliez moi – Paroles / Lyrics

Oubliez moi

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : MFZ

OUBLIEZ-MOI

Couplet 1

C’est comme ça que je vois ma vie, loin d’ici, loin de paris.

C’est comme ça que je vois ma vie. Je veux rentrer tranquillement vivre au pays.

Dans mes souvenirs je retourne sur mon île.

Sur la route de la corniche direction St-Gilles.

Ok welcome, nouvel album,

J’ai des tonnes de pensée pour mon DOM-TOM.

Elles chantonnent je les entends même sans sonotone.

Elles me fredonnent que je rentre avant l’automne.

Pour moi la vie est belle, sensuelle étincelle.

Du haut de ma nacelle, je la peins en pastel.

Je n’ai plus besoin d’attelle.

Tout ira bien pour moi maintenant je déploie mes ailes.

Tu peux venir avec ton bikini,

Si tu veux avec ton burkini,

Sur nos plages rien n’est interdit,

A la réunion c’est comme ça qu’on vit.

Tu peux venir avec ton burkini,

Tu peux enlever ton bikini,

Sur nos plages, rien n’est interdit,

C’est comme ça qu’on vit.

 

REFRAIN

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

 

Couplet 2

« A » ne parlons pas de plan « B ».

Dans mon cinéma il y a des seins animés.

Elle me dit je ne peux pas je n’arrive qu’au mois de mai.

Donne moi un peu de temps je serai ta Salomé.

Je ferme les yeux et le ciel est bleu.

Je bloque sur les mêmes images et je me dis que pour nous deux,

Ce serait bien qu’on se retrouve là- bas.

Fait le tour du monde près de moi tu reviendras.

Ils ne veulent pas qu’on se dise, qu’on ne peut pas vivre éternellement comme ça.

La vie qu’on même ici-bas, une chose est sure, ne nous appartient pas.

Mais de l’amour, j’en ai pour nous deux, raye ton parquet, je t’emmène où tu veux.

Matte au tour, l’avenir est douteux Le temps est trop pluvieux.

Ah.. et ils font leur cinéma, plus rien ne va, les médias la France d’en bas.

Et moi la télé je n’en veux, ce n’est plus moi, mon cerveau ne la digère pas.

Et ils font leur cinéma, putain je comprends tous ceux qui ne votent plus.

Ah.. et ils font leur cinéma, a droite a gauche au milieu je ne m’y retrouve plus.

 

REFRAIN

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

C’est comme ça que je vois la vie, c’est comme ça que je vois ma vie

Je n’ai pas envie de me prendre la tête, oubliez-moi avec vos conneries.

 

 

 

 

Laisse la musique t’emporter – Paroles / Lyrics

Laisse la musique t’emporter – Paroles / Lyrics

Laisse la musique j’emporter

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Tony Randrante

LAISSE LA MUSIQUE T’EMPORTER

REFRAIN

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

COUPLET 1

Gear, pas la peine de s’emballer

Yes we can on chille sur le beat sans on se laisse aller

Martini blanc en plein milieu de la matinée.

Lunettes de soleil, je suis en mode veille je vais assurer.

De ma journée mon programme rien foutre

Juste attendre l’apéro picolé sans aucun doute.

C’est les vacances, pas de stress, pas de violence.

Quand je passe à la radio personne de change de fréquence.

Je n’ai pas envie de m’activer.

Je ferme les yeux, je me détends c’est bon l’été.

Une incroyable sensation de liberté.

Comme si j’avais laissé, ma vie de l’autre côté.

Il ne faut pas se leurrer, je reste un homme modeste.

Mes moyens sont limités, mais bon,

On a bossé comme des chiens toute l’année.

Alors je laisse, la musique m’emporter.

 

REFRAIN

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

 

COUPLET 2

Gear, pas la peine de s’emballer

Yes we can on chill sur le beat sans dévaler

La pente car je ne veux pas trébucher

Je n’ai pas envie de tout reprendre au début, je préfère assurer.

Tu te demandes, mais qui est se mec ?

Que tu le veuilles ou non, mon son t’emporte et te fait bouger.

On vit dans une drôle d’époque.

Le rap a changé, sur ma différence tu bloques.

La musique veut qu’on prenne le temps.

Ne t’en fais pas, on ira doucement.

Tu t’approches de moi en souriant

Je prends ta main et je t’attire lentement.

Cette flamme qui brille dans tes yeux

Cette envie de bruler tous les deux

J’adore jouer à ce petit jeu

Vas-y chante avec moi si tu le veux.

 

REFRAIN

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

 

COUPLET 3

Gear pas la peine de s’emballer,

Baisse ta garde et laisse-moi te diriger.

Chaque mot que j’emploie, varie selon l’endroit.

Et j’aime te voir rougir dès que je descends plus bas.

Ouverte est la boîte de Pandore.

Tu t’accroches à l’espérance, je m’occupe de tout corps.

De manière minutieuse je remonte le cours de l’eau.

A contre-courant j’ai peaufiné mon flow.

Tu bascules la tète en arrière.

Ferme les yeux et chantonne cet air.

Tu lâches prise et tu te laisse faire.

Tu t’envoles, tu n’es plus sur terre.

On s’approche de la fin maintenant.

Ton cœur bas en s’accélérant

Tu lâches prise, tu te laisse faire,

Tu t’envoles non tu n’es plus sur terre.

 

REFRAIN

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

Laisse la musique t’emporter. Laisse la musique t’emporter.

 

%d blogueurs aiment cette page :