Aurélie

Album : GRAFF – Année : 2017

Auteur paroles : Eko / Compositeur musique : Eko

AURELIE

Couplet 1

Je me souviens quand je t’ai rencontré.

Je me suis dit elle est cool, cette fille je vais lui parler.

On attendait le bus devant la fac c’était à Pau.

15 ans après les larmes aux yeux je t’écris ces mots.

L’amitié n’a pas de prix, quand elle dure toute la vie.

Et c’est en pleurs que j’écris, que mon amie est partie.

T’écoutais mes chansons, tu me donnais ton avis.

Cette musique est la tienne qu’elle t’accompagne vers l’infini.

Je maudis la maladie, les accidents de la vie.

Le destin qui t’a conduit à ce cancer qui t’a détruit.

Quand j’y repense on est devenu adulte ensemble.

Les routes qu’on choisit on les discutait ensemble.

J’imaginais qu’un jour nos enfants seraient amis.

Te recevoir à la maison avec ton homme et ta famille.

Mais tu as quitté la course hier soir tu es partie.

Tu étais comme ma sœur, bien plus que mon amie.

 

REFRAIN x 2

On était jeune on était libre, on se lançait dans la vie.

On était jeune on était fort, on voulait croquer la vie.

Le monde nous attendait, on était porté par nos rêves.

Je garde au chaud mes souvenirs, un nouveau jour se lève.

 

Couplet 2

Tu m’as dit, tu sais, avant je pensais qu’a ma carrière.

Mais le bonheur n’y était pas, c’était avant, c’était hier.

Aujourd’hui, quand je pense à demain.

Je rêve d’une vie simple avec mon homme faire un gamin.

Je relativise d’un coup, sur toutes mes prises de tête.

Maintenant que tu n’es plus, je me rends compte que c’était bête.

La vie devrait être simple pourquoi la compliquer.

je tâcherai de l’apprécier en ta mémoire je te le promets.

Je repense à nos délires, nos rires et nos projets.

Quand on refaisait le monde dans ton appart et qu’on rêvait.

À la vie qu’on aurait, une fois la fac terminée.

Puis chacun a pris sa route et sur mon ile je suis rentré.

tu m’as appelé un jour, tu m’as dit je suis malade.

Écoute j’ai une tumeur, je ne vais pas te raconter salades.

La suite je la connais, j’aurais aimé changer la fin.

Tu feras toujours partie de moi, on se reverra ça c’est certain

 

REFRAIN x2

On était jeune on était libre, on se  lançait dans la vie.

On était jeune on était fort, on voulait croquer la vie.

Le monde nous attendait, on était porté par nos rêves.

Je garde au chaud  mes souvenirs, un nouveau jour se lève.

 

Couplet 3

Ça y est j’ai 40 piges les amis commencent à partir.

Le cycle de la vie vient de m’arracher le sourire.

Personne n’est immortel, j’aurais aimé que ça dure toujours.

Je suis face au sablier, le temps s’écoule et reste sourd.

Je continue ma route avec mes larmes et mon chagrin.

Et plus je prends de l’Âge plus je me rapproche de la fin

Le prochain à partir, peut-être que ça sera moi.

Et comme disait Tonton vas ou tu veux meurt ou tu dois.

J’avoue que j’ai de la peine, j’ai du mal à rapper.

Les souvenirs qui se bousculent dans ma tête me font pleurer.

La dernière fois que je t’ai vu à l’hôpital tu souriais.

On s’est dit à bientôt, et je suis parti sans me retourner.

Au fond de moi, je savais, au fond de moi je doutais

Quand j’ai franchi la porte une larme s’est échappée.

Je voulais rester fort te faire comprendre que j’y croyais.

Je profiterai de la vie, tu seras toujours à mes côtés.

 

REFRAIN x2

On était jeune on était libre, on se  lançait dans la vie.

On était jeune on était fort, on voulait croquer la vie.

Le monde nous attendait, on était porté par nos rêves.

Je garde au chaud mes souvenirs, un nouveau jour se lève.

Share This
%d blogueurs aiment cette page :